Logo Espace Centre-ville

Blogue

Espace Centre-ville

Casse-croûte Frais Délices : amenez-en, de la pizza !

Blogue

L’été, dans la cuisine du Casse-croûte Frais Délices, ironiquement situé en face de la caserne de pompiers, ça chauffe. Entre les fours et la friteuse, la température dépasse souvent celle de dehors.Blogue
Espace Centre-Ville
Expertises

Casse-croûte Frais Délices : amenez-en, de la pizza !

Casse-croûte Frais Délices : amenez-en, de la pizza !

Le soleil s’entend bien avec la pizza. Quand les deux disques brûlants se rencontrent, on est quasiment assuré d’assister à une fête.

L’été, dans la cuisine du Casse-croûte Frais Délices, ironiquement situé en face de la caserne de pompiers, ça chauffe. Entre les fours et la friteuse, la température dépasse souvent celle de dehors. Les «grosses all dressed» défilent au comptoir à un rythme étourdissant.

Cet été, c’est encore plus vrai. En juin, des records de boites fumantes ont été battus. Plus il fait beau, plus les gens ont envie de casser la croûte farcie entre amis.

Pour augmenter leurs chiffres d’affaires, les deux propriétaires de ce restaurant de quartier ont donc choisi de parier sur leur ronde spécialité. Avec un succès fondant !

L’an dernier, elles ont investi 15 000 $ dans un troisième four à pizza. La bête métallique à trois étages peut griller six disques extralarges, deux fois plus vite que les autres appareils, soit en 12 minutes sonnantes. À l’ombre de la petite salle à manger, 18 pizzas peuvent maintenant se faire bronzer en même temps, à 450 degrés Fahrenheit.

Le casse-croûte du haut de la côte Lafontaine n’a donc plus peur des livraisons pour des groupes de cent personnes qui ont faim pour quelques pointes... Il court même après les grosses commandes !

« C’est la manière que nous avons trouvée de nous distinguer », explique Sandra Saint-Jean, qui met la main à la pâte le plus souvent possible.

« La pizza se partage. C’est rare qu’on la mange seul. À preuve, le petit format ne compte que pour 2 % de nos ventes. C’est un repas simple et savoureux, qui se prête bien à toutes sortes d’occasions. On en livre autant pour des déménagements, des dîners de bureau que pour des funérailles », note celle qui a acheté le restaurant rapide de 50 places en 2013 avec Jennifer Dumont.

Quand une commande de plusieurs boites entre, deux personnes s’occupent d’habiller les galettes de pâte. Les plus grands défis se posent dans la cuisson et la livraison.

« Il faut bien orchestrer la sortie des fours. Pendant que tu sors la première pizza, tu dois t’assurer que la 28e ne brûle pas. Il faut ensuite réussir à toutes les empiler dans la même petite voiture, avant qu’elles refroidissent ! Je ne m’y connais pas en chimie alimentaire, mais les pizzas restent chaudes étonnamment longtemps », observe Sandra Saint-Jean.

Commande en ligne
Depuis quelques mois, les clients peuvent également commander en ligne leur pizza pour emporter au www.fraisdelices.com. Le restaurant local se targue d’ailleurs d’être le seul à Rivière-du-Loup, indépendant de franchise, à s’être doté d’un site web transactionnel.

« On décide souvent d’avance qu’on veut manger de la pizza, soit parce qu’on reçoit de la visite ou pour se gâter pendant la fin de semaine. On voulait permettre aux gens de commander le matin leur pizza du souper afin qu’il puisse passer la prendre en finissant de travailler, sans avoir à attendre. De notre côté, nous pouvons ainsi mieux planifier nos heures de pointe.»

Pour une cueillette rapide, il faut calculer quinze minutes, une fois la commande envoyée, pour que le cercle garni de steak haché ou de fruits de mer glisse dans son carton.

En plus des dix sortes de pizza - de la classique bacon-fromage à la végétarienne, en passant par l’excentrique à la poutine italienne -, tout le menu est offert en ligne. Frais Délices est d’ailleurs l’une des dernières cantines du coin à servir encore des patates frites maison. Chaque semaine, environ 125 poches de pommes de terre sont épluchées, coupées et blanchies, avant d’être noyées dans l’huile.

« Pour nous, c’est une manière de préserver un peu l’histoire du restaurant, qui existe depuis 45 ans. Une frite congelée n’a jamais aussi bon goût qu’une frite fraîche », tranche Sandra Saint-Jean.

Le secret d’une bonne pizza
Pour Sandra Saint-Jean, il n’existe pas de recette de pizza parfaite. Comme le dit le nom de son restaurant, le secret se trouve dans la fraicheur des aliments. « Les champignons et les poivrons doivent être frais, tout comme le fromage, qui doit fondre uniformément. Le pepperoni ne doit pas être trop gras », prévient la restauratrice, qui s’approvisionne principalement chez des distributeurs locaux, comme Les Pâtes Alpha, la Boucherie Bégin et Natrel.

Bandeau Frais Delices
Expertises



À propos de l'auteure
Laura Martin

Laura Martin
Espace Centre-Ville

Lire d'autres articles de l'auteure

FacebookInstagram Formulaire



http://www.espacecentreville.com/blogue/?id=opto-reseau_lemieux-vaillancourt
Espace Centre-Ville
Espace Centre-Ville
Opto-Réseau Lemieux-Vaillancourt / Pour en finir avec les yeux secs
Article

Après une longue journée devant votre ordinateur, avez-vous l’impression que vos yeux sont plus déshydratés que le Sahara ? Après avoir refermé le dernier polar suédois de 700 pages, ressentez-vous un tapis de sable se dérouler sous vos paupières ? Versez-vous des larmes, même quand vous n’êtes pas triste ?

Lire l’article au complet


http://www.espacecentreville.com/blogue/?id=polyclinique_de_loreille
Espace Centre-Ville
Espace Centre-Ville
La Polyclinique de l’oreille On est faits pour s’entendre !
Article

S’il est chic d’afficher son handicap visuel, les prothèses auditives ne provoquent pas le même engouement. Les personnes malentendantes préfèrent cacher leur jeu et repousser ce jour fatidique où elles devront recourir à des appareils pour suivre les conversations dans leurs soupers entre amis. Mais pourquoi donc ?

Lire l’article au complet


http://www.espacecentreville.com/blogue/?id=jungleanimale
Espace Centre-Ville
Espace Centre-Ville
La Jungle animale : Pour des Fêtes au poil !
Article

Propriétaire de La Jungle animale depuis dix ans, Anne-Marie Bouchard connait bien les besoins de nos amis à quatre pattes. Voici quatre suggestions, pas bêtes du tout, qui vous attireront des ronronnements et des grognements de bonheur.

Lire l’article au complet


http://www.espacecentreville.com/blogue/?id=toutsousunmemechef
Espace Centre-Ville
Espace Centre-Ville
Cynthia Émond : Tout sur la chef
Article

Par la fenêtre d’un four, on peut épier une vingtaine de muffins charnus qui se font bronzer en rangées. À l’îlot central, la farine vole sous les coups de fouet robustes d’une employée en tablier.

Lire l’article au complet